Hygiène infantile naturelle

L’Hygiène Naturelle Infantile, ou comment 60 % de l’humanité se débrouille sans Pampers.

L’HNI s’appelle aussi EC, pour Elimination Communication.

Il s’agit de repérer les signes que nous envoie notre bébé lorsqu’il a besoin d’éliminer. Le but étant que l’enfant puisse vivre sans couches, et satisfaire ses besoins dans le pot, sur les toilettes, dans un lavabo etc..

Contrairement à une idée très répandue, le bébé est conscient dès sa naissance de ses besoins d’élimination, au même titre que le besoin de nourriture ou de chaleur. Il communique avec ses parents sur ce besoin en élaborant un code, en chouinant d’une certaine façon par exemple.
Si ce besoin n’est pas compris, le bébé cessera vite de l’exprimer, et s’habituera à faire dans sa couche. Par la suite, à l’âge de la propreté, il devra réapprendre à reconnaître les signaux de son corps et exprimer ses besoins.
Je précise que l’HNI n’a rien à voir avec l’apprentissage précoce de la propreté, qui repose sur une éducation forcée de l’enfant. Au contraire il s’agit de profiter de la proximité et de l’intimité que notre maternage induit avec notre bébé, pour être à son écoute et répondre à son besoin d’élimination quand il l’exprime.

La pratique de l’HNI utilise 4 méthodes combinées :

1. L’observation des rythmes: on repère dans la journée du bébé quels sont les moments où il fait ses pipis, et on prend les devants en lui proposant le pot ou autre chose à ces moments là.

2. l’observation des signaux de l’enfant : une petite grimace, un regard très concentré, un couinement différent, chaque bébé élabore son propre code, mais parfois il est difficile à déchiffrer.

3. L’intuition des parents : un maternage proche de l’enfant permet aux parents de développer un sixième sens assez intéressant. Ce sens permet notamment aux parents de percevoir les besoins de leur enfant et d’intervenir avant même qu’il n’y ai eu demande.

4. L’incitation : on associe à chaque besoin un mot ou un signe, et on propose à l’enfant par ce mot/signe, de faire pipi par exemple avant de sortir ou juste après la tétée.

Certains parents, trouvant que les signaux du bébé étaient parfois trop ténus ou discrets pour être facilement perçus , ont eu l’idée d’apprendre à leur bébé quelques mots du langage des signes. On peut aussi inventer soi même un geste ou un son que le bébé imitera.

Comme vous le voyez l’HNI nécessite un contact étroit avec son enfant. Il est de toute façon plus facile de rester connecté à son bébé quand il est fréquemment porté, câliné et allaité.

Sous nos latitudes le 100% sans couches est-ce possible ?
Oui, même si il est à priori plus simple de se passer de couches dans un climat chaud car les enfants urinent moins souvent, il faut savoir que des civilisations entières, et durant très longtemps, n’ont jamais connues de couches ou de langes (les Inuits par exemple).

100 % sans couches ne signifie pas 100% sans ratés.
La pratique de l’hygiène naturelle nécessite une certaine souplesse et une tolérance aux petits « accidents ». On ne peut pas être constamment connectée ou attentive, et parfois aussi c’est le bébé qui cesse de signaler. Dans ces moments là les couches peuvent être utiles. Les culottes d’apprentissage peuvent aussi être une aide intéressante dans ces circonstances.

Et pour l’habillement ?
Les vêtements classiques pour bébés ne conviennent pas aux bébés sans couches : grenouillères, combi pilotes, salopettes sans ouvertures à l’entrejambe ne permettent pas au bébé d’éliminer sans un laborieux et trop long déshabillage. Un pantalon chinois, ou un simple pantalon classique décousu à l’entre jambes peuvent s’avérer très utiles au quotidien. Pour les petites filles les robes avec jambières sont également appréciables.

 

 

 

 

 

L’HNI à temps partiel ?
On peut tout à fait décider de ne pratiquer l’HNI qu’à la maison, ou une partie seulement de la journée. Les bébés assimilent très vite que lorsqu’ils ont une couche qu’ils doivent faire dans la couche, sinon ils doivent signaler.

Article écrit par Alisabelle de biboudavril

Les Ressources en français sur l’HNI :

1. liste francophone de discussion en français sur la pratique de l’hygiène naturelle infantile.

2. Le livre « Sans couches c’est la liberté » d’Ingrid Bauer aux éditions l’Instant Présent

3. Le livre « L’hygiène naturelle de l’enfant » de Sandrine Monrocher Zaffarano – Editions Jouvence.

Une réponse à Hygiène infantile naturelle

  1. KNEEJULGE dit :

    Oui, probablement il est donc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>